août 23, 2021

Faut-il développer des compétences en création de sites internet pour réussir en tant que graphiste ?

Hellooooooo !

Soyons honnêtes, si tu es ici, c’est probablement parce que tu te poses cette question “dois-je me former au web pour rester dans la course ?”. 

Et c’est normal, on se demande tous comment obtenir plus de contrats et comment satisfaire un maximum de clients.

Sauf que l’investissement en temps et en argent pour se former correctement n’est pas négligeable, et on se demande alors si le jeu en vaut la chandelle.

Et puis, est-ce que tu as vraiment envie d’ajouter une compétence “dev web” à ton CV, est-ce que c’est le genre de mission qui te fait vibrer ? 

Je te comprends car je suis moi-même passée par là alors je vais essayer de t’éclairer en te partageant mes réflexions : on va voir le pour, le contre, et la conclusion (tu te rappelles tes cours de philo : thèse antithèse synthèse ?)

graphiste print web

1) Graphiste print et développeur web, c’est possible !

Si tu es en recherche d'un poste salarié, tu as tout intérêt à multiplier et diversifier tes compétences : les agences comme les annonceurs ont besoin de salariés "couteaux-suisse" afin d'être sûrs de pouvoir leur confier un maximum de tâches pour remplir et rentabiliser leur temps de présence dans l'entreprise. Une compétence de création de site internet sera forcément un plus non négligeable sur ton CV.
La question est vite répondue, inutile de lire la suite 😋

Si en revanche tu es graphiste freelance, ça change la donne. Il n'est alors plus question de CV et ton client ne sera pas dans l'optique de rentabiliser le temps où il fait appel à toi, mais il viendra plutôt te chercher pour une mission spécifique.
Lui ne cherche pas un couteau-suisse mais une pointure pour son besoin précis. C'est très différent.

Quoi qu'il en soit, un client qui s'adresse à toi de prime abord pour un logo ou une plaquette peut être amené par la suite à te demander si tu peux lui faire son site… c'est sûrement déjà arrivé, et ça a sûrement contribué à t'interroger sur la nécessité de compléter ton expertise par des compétences web.

Tu as bien raison de te poser cette question, la suite de cet article devrait t'aider dans ta réflexion.

Bien sûr, cela va dépendre de ton intérêt et de ton appétence pour le web et tout ce que cela implique.
Et il y a différentes manières d'envisager les choses… C'est ce qu'on va voir maintenant.

1.1) Apprendre à coder

C’est probablement la première idée qui t’est venue à l’esprit, surtout si tu as eu quelques cours de html et CSS pendant tes études. D’ailleurs, tu as peut-être même dû créer un site pour ton projet de fin d'étude. Et je suis quasi sûre que ton prof à l’époque t’as dit que coder,  c’était le seul moyen de créer un “vrai” site.

Oui mais… est-ce que tu as envie de ça ?

Je ne vais pas te dire que c’est facile ni difficile d’apprendre à coder, il faut juste des compétences techniques qui ne sont pas au goût de tout le monde. 

Ce qu'il faut comprendre, c'est que coder un site n'est pas la seule façon de faire, mais surtout ce n'est bien souvent pas la solution la plus adaptée.
Coder un site de A à Z est pertinent pour les gros sites et/ou avec des besoins et des fonctionnalités spécifiques.  Ça a aussi forcément un coût plus important qui rend cette solution accessible plutôt aux grosses structures. Et même, je dirais que dans la plupart des cas c'est un métier à part entière, et non de simples compétences additionnelles pour un graphiste print.

En effet, on a maintenant plein de façons de créer des sites relativement facilement, et coder ne sera obligatoire que dans certains cas, quand il y a besoin de fonctionnalités spécifiques.

1.2) Construire des sites web en no-code

Et oui, aujourd’hui, il existe de nombreux outils no-code qui permettent de créer des sites internet simplement, et surtout qui permettent aux clients de faire des modifs eux-mêmes (comme par exemple, ajouter des articles de blog)

Les plus connus de ces outils sont des CMS tels que Wordpress, Joomla ou Webflow (ce dernier a d'ailleurs de plus en plus d’adeptes). En plus, avec certains, même pas besoin de se soucier de l’hébergement ou des mises à jour, tout est intégré dans la plateforme !

Et pour te former, pas besoin non plus de retourner à l’école, tu trouveras de nombreux tutos gratuits ou payants, majoritairement en anglais. Il existe également des formations, mais la seule que j’ai testée et peux donc te conseiller, c’est celle proposée par WPChef pour apprendre les bases de Wordpress (et pour webflow, il existe la webflow university, dont les cours parlent également de design web, responsive, typographies, etc.)

👉 Mon conseil si tu veux te lancer dans la création de sites web, c’est de choisir un seul outil, et de te dégager pas mal de temps pour te former sur celui-ci uniquement, plutôt que de tous les essayer !

2) Graphiste print et rien d’autre, c’est possible aussi

What ?!? Mais je croyais que t’allais m’aider à proposer des presta web ?

 

Si tu n'aimes pas particulièrement ce qui est technique, que tu as un profil créa intuitif, sensible, artistique plutôt que cartésien et scientifique, tu risques de ne pas t'épanouir dans les réalisations de sites internet… Et c'est bien connu, quand on n'aime pas ce qu'on fait, le résultat est rarement satisfaisant.

La bonne nouvelle, c'est que développer des compétences web n'est pas du tout un passage obligé quand on est indépendant, et je connais plein de graphistes freelances qui réussissent très bien sans proposer de prestation web. Mais pour ça, il y a 3 points essentiels :

2.1) Deviens expert dans ton domaine

Et oui ! Rien ne t’oblige à développer des compétences en création de site web si tu n’en as pas envie !

Surtout si tu es freelance et que tu as bossé ton positionnement, car les clients vont arriver à toi pour ce que tu es et ce que tu dégages. Comme on l’a vu plus haut, eux ne chercheront pas un couteau suisse mais quelqu’un qui saura les accompagner dans la création de leur identité visuelle, de leur branding, de leur logo, de leurs supports imprimés.

Tu peux donc tout à fait être un graphiste print pur et dur, et être un freelance accompli. C’est même justement ça qui fera ta différence par rapport à d’autres, et qui appuiera ton expertise aux yeux de tes clients.

Oui, je sais, ça ne t’aide pas à répondre à LA question de tes clients qui, ravis de leurs prestations, aimeraient continuer avec toi :

"Je veux un site web, vous pouvez me le faire ?"

Gloups !

Alors oui, tu as bien songé à te former à la création de sites mais, on l’a vu plus haut, ce n’est pas une solution pour toi.

Que répondre à ces clients avec qui tu as adoré travaillé ?

👉 Mon conseil : si tu as travaillé ton positionnement c'est justement pour ne faire que ce que tu aimes, alors vois-ça comme une force et mets-le bien en avant dans ta communication

2.2) Ne laisse pas tomber ton client

Surtout, ne laisse pas tes clients se débrouiller tout seuls. C'est la solution la plus simple pour toi, mais est-ce vraiment ce que tu veux ?

Certes, ils peuvent essayer de faire leur site eux-mêmes mais ils vont probablement se perdre parmi les nombreux acteurs du marché : wordpress ? squarespace ? wix ? shopify ? 

Ce serait dommage non, de voir ta charte graphique mise en vrac sur un site bancal et perdre tout son sens ?

Ou alors, ils peuvent partir à la recherche d’un prestataire pour créer leur site. Mais là encore ils vont être perdus dans la foultitude d’offres qu’ils vont rencontrer (agence ? freelance ? développeur ? designer ? quel est le bon tarif ?).

De plus, bien souvent, pour ton client, print et web, c’est la même chose et c’est un monde inconnu. Alors si votre collaboration s’est bien passée, il va s’accrocher à toi comme à une bouée de sauvetage dans l’océan de la communication. En bref, il te fait confiance et te suivra les yeux fermés.

👉 Mon conseil : plutôt que de laisser ton client dans le flou total, tu peux lui donner une liste de prestataires en qui toi tu as confiance. Cela a un double avantage : en choisissant des prestataires qui ne font que du web, tu crées ainsi des partenariats vertueux sans risque de concurrence. Le partenaire pourra à son tour renvoyer ses propres clients vers toi quand ils auront des besoins print, plutôt que d'essayer de lui faire sa plaquette sur photoshop en rvb 😅

2.3) Délègue la création de sites web

Une liste c'est bien joli, mais il faut savoir quoi mettre dedans, quel type de prestataire, quelles seront les compétences nécessaires pour que ton travail de créa soit valorisé et non dénaturé. 

D’ailleurs, en vrai il ne faut pas UNE liste mais DEUX listes car tu auras besoin d’avoir dans ton réseau les 2 types de prestataires : le dev pur et dur pour les projets complexes qui nécessitent forcément du code en masse ET le créateur de sites no-code (ou low-code) pour tous les autres projets.

2.3.1) Collaborer avec un développeur web

C’est souvent le premier terme qui nous vient en tête lorsque l’on pense à confier la création d’un site internet à un prestataire. Oui mais... qu’est-ce qu’il fait exactement ?

Un développeur web est une personne capable de créer un site web sur-mesure, avec des fonctionnalités sur-mesures. Elle maîtrise bien sûr les langages de programmation web : HTML, CSS, JavaScript mais aussi PHP, Java ou Python par exemple. 

On distingue alors les développeurs front-end (qui travaillent sur la partie qu’on voit lorsque l’on visite le site), les développeurs back-end (qui œuvrent dans l’ombre, sur la partie technique qui permet de gérer toutes les données du site) et les développeurs full-stack (qui font tout)

Ainsi, pour la plupart des projets (TPE, PME avec des besoins classiques) faire coder son site par un dev, c'est un peu comme prendre un bus pour transporter 2 personnes : la solution n'est pas adaptée à la demande. En plus de ça, ton presta va s'ennuyer car lui, ce qu'il aime, c'est quand on a besoin de ses compétences pour des besoins particuliers, des fonctionnalités spéciales. Il y a donc de fortes chances pour qu’il fasse passer ton projet après tous ceux qui sont plus challengeant pour lui (ne soupire pas, je suis sûre que tu fais pareil dans ton domaine !)

👉 Mon conseil : fais au moins la direction artistique et le pont entre ton client et le développeur, sinon il y a de fortes chances pour que le design ne soit pas au niveau de ce que tu attendais ("plus d'espaces pleaaaase ! mais c'est quoi cet effet tourbillon qui donne mal au coeur ?")

2.3.2) Collaborer avec un développeur low-code

Comme on vient de le voir, si ton site n’a pas de besoins particuliers, le développeur web full-stack n’est pas forcément le prestataire qu’il te faudra.

Ben oui ok, mais qui alors ?

Dans ce cas là, il sera plus adapté de faire appel à quelqu’un comme moi, qui adore allier la technique et le visuel, mais sans trop se prendre la tête (je déteste faire compliqué quand on peut faire simple !) = un développeur low code

Je ne me considère pas comme développeuse web car je serais incapable de coder entièrement un site de manière traditionnelle. Par contre, je sais que je peux reproduire quasiment n’importe quel design en utilisant wordpress et un peu de code, en créant un site qui sera responsive, optimisé pour le SEO et pour la rapidité de chargement.

Et si le web-design n’est pas ta tasse de thé, je peux me charger moi-même de cette partie là, sous ton contrôle, en me basant sur l’identité visuelle que tu auras imaginée.

👉 Mon conseil : le rôle du graphiste print au niveau du site web c'est aussi et surtout un rôle de conseil pour orienter son client vers le bon prestataire, car lui serait bien incapable de savoir s'il doit s'adresser à l'un ou l'autre.

Conclusion : dois-tu oui ou non développer des compétences en création de sites web ?

Seul toi peut savoir si tu dois, et surtout si tu veux, développer des compétences dans la création de sites web.

Comme on l’a vu, il y a des pour et des contre dans les deux cas et c’est à toi de mettre tout ça dans la balance pour tirer ta propre conclusion.

Développer des compétences en création de sites internet :

Indispensable de dégager du temps pour te former
Investissement financier pour accéder à des formations de qualité
C’est un plus sur ton cv si tu cherches à te faire embaucher
Tu pourras rester avec tes clients jusqu’au bout

Rester graphiste et rien d'autre:

Risque de perdre des clients si tu ne sais pas vers qui les rediriger
Asseoir ton expertise dans ton domaine
Augmenter l'aura de ton positionnement
Continuer à ne faire que ce que tu aimes faire
Cet article t'a plu ? Alors partage-le !
Si tu veux discuter avec moi, c'est là !
Commentaires
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mentions légales
Tous droits réservés - pomilo.fr - 2021